Le trouble dysphorique prémenstruel (TDPM), qu'est-ce que c'est ?

Le Trouble dysphorique prémenstruel est une forme sévère du syndrome prémenstruel qui touche entre 3% et 8% des personnes menstruées. Comme pour le SPM, les symptômes arrivent quelques jours avant les règles et se tempèrent à l'arrivée de celles-ci. Ils sont principalement les mêmes que ceux du SPM mais avec en premier plan des symptômes psychiatriques plus ou moins sévères, tels que :

Tous ces symptômes représentent une véritable épreuve, sur le plan psychique, pour les personnes atteintes du TDPM. Qui affecte beaucoup :

  • ⏲️ Leur quotidien
  • 💞 Leurs relations intra et interpersonnelles
  • 🧑‍💼 Leur travail
  • 🤹 Leurs activités journalières

Afin de mieux connaitre ces troubles, de nombreuses recherches sont en cours pour connaître la cause du TDPM. Certaines données penchent du côté d'une synergie de facteurs psychobiologiques, même si cela reste encore mal compris. Les symptômes de ce trouble rendent son diagnostic compliqué.

Le TDPM es difficile à traiter et il n'y a pas de traitement 100% efficace. On prescrit généralement une modification du régime alimentaire (réduction de la consommation de sel, alcool,…), une activité physique régulière, une psychothérapie, ou parfois le recours à certains médicaments.

Tu l'auras donc compris, le TDPM est très difficile à vivre et si peu diagnostiqué et compris qu'une personne qui le traverse peut se sentir très seule.

N'hésite pas à faire un tour sur les comptes @tdpmetmoi ou encore @tdpm.france pour en apprendre plus, lire des témoignages, ou te sentir moins seul.e.

Notre communauté recommande :

Suis-nous sur les réseaux