Les déchets liés aux protections périodiques

Le plastique fait partie intégrante de la vie moderne et les protections périodiques n'y font pas exception. De ce fait, les protections périodiques classiques (tampons et serviettes) peuvent avoir un effet très néfaste pour l'environnement.

On a alors fait quelques petits calculs pour évaluer l'impact des protections jetables et l'enjeu de passer à des alternatives réutilisables.

  • Les protections jetables font partie des 10 objets en plastique à usage unique les plus retrouvés sur les plages européennes ➡️500 ans à se biodégrader.
  • Dans le monde, environ 1.9 milliards de personnes ont l'âge d'avoir leurs règles; et 1 personne menstruée utilisera environ 11000 protections jetables dans sa vie, soit 130 kg de déchets.
  • Chaque année, se sont donc 45 milliards de protections périodiques qui sont produites et jetées dans le monde soit l'équivalent de 1400 par seconde !
  • Si toutes les personnes menstruées faisaient le shift vers la cup, se serait plus de 200.000 tonnes de déchets par an dans le monde qui seraient évités, et surtout des plages libérées de cette pollution plastique.

Ca fait réfléchir, non ? 🤯

C'est pourquoi il existe des solutions aux protections périodiques jetables comme la coupe menstruelle ou encore les serviettes et culottes menstruelles qui sont des alternatives meilleures pour votre santé, pour l'environnement et pour votre porte monnaie.

Retrouvez notre nettoyeur de coupe menstruelle en suivant ce lien.

Notre communauté recommande :

Suis-nous sur les réseaux